Le retour du jour de carence dans la fonction publique

Le retour du jour de carence dans la fonction publique

 

Au cours de nombreuses rencontres entre Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics et les acteurs de la fonction publique, le retour d’un jour de carence dans la fonction publique refait surface. 

 

1) Un jour de carence contre d’éventuelles mesures de prévention

Voilà maintenant plus d’une semaine que Gérald Darmanin rencontre les différents syndicats de la fonction publique.

Il a achevé toutes ses entrevues le mardi 30 mai, dans un climat où la méfiance et le scepticisme prédominent. Ainsi le syndicat FO se disait « inquiet » et l’UNSA « vigilante » après les discussions avec le ministre.

Au-delà de la volonté renouvelée d’effectivement supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, l’idée d’instaurer un jour de carence en contrepartie de mesures de prévention et de prévoyances a été évoquée.

Les syndicats ne semblent pas entièrement défavorables à cette mesure à condition que la compensation soit suffisante, mais « cela prendra du temps » pour Luc Farré, secrétaire général de l’UNSA fonction publique.

Ils estiment par ailleurs que cette proposition est encore floue et que le jour de carence demeure une mesure vexatoire entretenant le mythe du fonctionnaire abusant des arrêts maladies explique Baptiste Talbot, secrétaire général de la CGT services publics.

Les services du ministère n’ont pour l’heure pas confirmé ces propos tenus auprès des organisations syndicales.

 

2) La poursuite des discussions

Les syndicats scrutent avec attention les élections législatives et n’entreront réellement dans le vif du sujet qu’une fois les résultats connus.

Gerald Darmanin contactera à nouveau les syndicats pour établir un calendrier partagé dans le but de construire un « dialogue social original » sous couvert de modernisation des services publics.

 

Afin d’obtenir plus d’information sur le sujet, participez à la prochaine conférence « Accident, maladie et reclassement dans la fonction publique » qui se déroulera le 29 juin prochain aux côtés de Didier Jean-Pierre, Professeur à l’Université d’Aix Marseille et avocat fondateur du Cabinet JEAN-PIERRE et WALGENWITZ. 

Retrouvez le programme en cliquant ici.